ZAY Lucien

Par Eric Panthou

Né le 28 mai 1885 à Metz (Moselle), fusillé sommaire le 12 juin 1944 au bois de Pignon, commune de La Chapelle d’Alagnon (Cantal) ; industriel ; vraisemblablement victime civile.

Fils de parents juifs, Jules Zay, fonctionnaire ou employé, et d’Hélène Zay née Lion, Lucien Zay était marié avec Gabrielle Bernard. Avant guerre, il était industriel à Paris, domicilié 149 rue de Pelleport dans le XX° arr. Il se réfugia dans le Cantal sous l’Occupation.
Le 9 juin 1944, après qu’un réfugié alsacien ait été dénoncé par la Milice au SD, les Allemands arrêtèrent 4 personnes et exécutèrent sommairement Léon Wirtzler, qui avait fait l’objet de la dénonciation en tant que chef local de la résistance.
Lucien Zay a été lui aussi arrêté avec un autre civil d’origine juive, Léon Picard de Nice. On ignore la date exacte et leur lieu de détention. Ils furent fusillés sommairement, le 12 juin 1944, par les troupes allemandes au bois de Pignon avec deux autres personnes : Ambroise Brioude et Marius Courtiol. Il a été déclaré mort à La Chapelle-d’Alagnon alors que ses trois camarades semblent l’être à Laveissenet. La base Mémorialgenweb cite Albepierre-Bredons comme lieu de décès.
Leur corps fut retrouvé le 16 juin.
Le capitaine SS Geissler responsable de la tuerie, fut tué le même jour dans un combat avec les maquisards de Murat.

Une plaque de marbre portant leurs noms est apposée sur le monument édifié sur les lieux de leur exécution. Il est ici prénommé Louis. Leurs noms figurent aussi sur le monument au mort de Saint-Flour (Cantal). Enfin, son nom figure sur le monument aux Morts à Orsay (Essonne).
Lucien Zay n’a pas de dossier de victime de guerre à Caen, ni de Résistant à Vincennes. Il est supposé victime civile.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article176958, notice ZAY Lucien par Eric Panthou, version mise en ligne le 16 décembre 2015, dernière modification le 1er juillet 2019.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 164 : crimes de guerre Seriers .—Renseignements communiqués par J.-P. Bernard, son neveu. —Gilles Lévy, Guide des maquis et hauts-lieux de la Résistance d’Auvergne, Paris, presses de la Cité, 1986, 190 p. .— Mémorial de la Shoah. — http://www.ajpn.org/arrestationdep-15.html .— MémorialGenweb .— État civil La Chapelle-d’Alagnon.

Version imprimable Signaler un complément