CROQUETTE Arthur, Romain, Élie

Par Daniel Grason

Né le 16 mars 1893 à Bailleul (Nord), tué le 23 août 1944 devant le pont de Charenton-le-Pont (Seine, Val-de-Marne) ; membre de la Défense passive ; adjudant F.F.I.

Fils de Georges Élie et de Julienne Hélène, née Bailleul, Arthur Croquette épousa Renée Fleury le 1er mars 1924 à Charenton-le-Pont. En mai 1937 le couple vivait au 12 rue des Quatre- Vents (Gabriel-Péri), Arthur Croquette travaillait comme chauffeur à la ville de Charenton-le-Pont. Pendant la guerre il assura les déplacements du maire nommé par Vichy, et le ravitaillement de la mairie. Il se déplaçait jusqu’à Conflans-Sainte-Honorine pour trouver les vivres nécessaires, il effectua cette tâche sans accroc.
Pendant cette période, il prit très probablement des contacts avec la Résistance. Membre des F.F.I., le 23 août 1944 il se présenta au volant d’un véhicule municipal rue Saint-Maur, devant le pont de Charenton, en face des soldats de l’armée Allemande beaucoup mieux armés. Arthur Croquette fut tué, il était membre de la Défense passive rattachée à la Préfecture de Police.
Son nom figure sur le Monument aux morts de sa commune natale, ainsi que sur liste commémorative en mairie de Charenton-le-Pont aux côtés des morts des guerres de 1914-1918 et 1939-1945. Près du lieu où il trouva la mort, une plaque : « Ici est tombé le 23 août 1944 Arthur Croquette dans la lutte pour la Libération de Paris ». Le conseil municipal de la ville donna son nom à une rue de la ville.
Le ministère des Anciens combattants et Victimes de guerre lui attribua le 14 septembre 1945 la mention « Mort pour la France », il fut décoré de la Légion d’Honneur à titre posthume, homologué FFI. Son nom figure sur le monument de la Défense passive au cimetière du Montparnasse à Paris (XIVe arr.), ainsi que sur la liste des policiers morts pour la Libération de Paris au Musée de la police au 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris (Ve arr.).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article176957, notice CROQUETTE Arthur, Romain, Élie par Daniel Grason, version mise en ligne le 24 novembre 2015, dernière modification le 9 novembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : SHD, Caen AC 21 P 110609. – Bureau Résistance : GR 16 P 151443. – AM Charenton-le-Pont. – « Au cœur de la Préfecture de Police : de la Résistance à la Libération, la Défense passive », Philippe Gesret, 2011. – Site internet GenWeb. – Site internet « La Libération de Paris » de Gilles Primout.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément