TERRIEN

Par Jacques Girault

Né le 20 juin 1884, mort le 15 septembre 1961 à La Sauvetat (Lot-et-Garonne) ; instituteur en Gironde ; militant du SNI ; coopérateur et mutualiste.

Terrien, instituteur en Gironde, membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national (CGT), en était depuis 1934 le secrétaire général. Il participa à la commission de fusion qui, le 15 novembre 1934, décida la fusion avec la section départementale avec la section de la Fédération unitaire de l’enseignement. Resté secrétaire de la section du Syndicat national des instituteurs jusqu’en 1940, il fut élu au Conseil départemental de l’enseignement primaire en 1938. Comme la majorité des dirigeants départementaux du SNI, favorable aux accords de Munich, il approuvait ses orientations pacifistes.
Il était membre du Parti socialiste SFIO.

Adhérent de la coopérative des familles à Bordeaux, Terrien en fut élu administrateur en 1912. Il devint administrateur délégué, en 1921, de l’Union des coopératives du Sud-Ouest qu’il avait contribué à créer en 1914. Élu au conseil central de la Fédération nationale des coopératives de consommation en 1922, il en organisa le congrès national à Bordeaux l’année suivante. Terrien prit une part active à la fondation à Bordeaux de la pharmacie et de la clinique mutualistes.
Après avoir pris sa retraite, Terrien se retira à Duras (Lot-et-Garonne) où, à la Libération, il se présenta à la présidence du comité local de Libération.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article176502, notice TERRIEN par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 novembre 2015, dernière modification le 1er novembre 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Fonds d’archives de J. Gaumont et G. Prache. — Le Coopérateur de France (Éd. Sud-Ouest), 7 octobre 1961. — Presse syndicale. — Notice non signée dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français. — Paul Delanoue, Les Enseignants, Édit. Sociales, 1973. — Axel Bruneau, Les instituteurs et la gauche dans la Gironde des années 1930, maîtrise, Université de Bordeaux 3, 2005, 154 p.

Version imprimable Signaler un complément