MALAUSSENA Jean-Baptiste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 mai 1899 à Nice (Alpes-Maritimes), exécuté en représailles le 15 août 1944 à Nice ; traminot TNL puis employé municipal ; syndicaliste CGT ; militant communiste ; résistant.

Jean-Baptiste Malausséna était le fils de Jacques, maçon à Nice, et de Constance Biggio, repasseuse. Il participa à la guerre 1914-1918.

Employé aux tramways de Nice et du Littoral, il fut
licencié en 1930 pour avoir défendu les droits bafoués de ses camarades italiens. (Source Nicematin). Devenu Employé municipal à Nice à partir de 1932, au service de nettoiement de Nice, il l demeurait dans cette ville. Antifasciste, militant communiste, il fut un actif syndicaliste à la CGT,

Jean-Baptiste Malausséna était membre du Front National pour lequel il distribuait des tracts. Il était également sergent au sein des FTPF (Francs tireurs et partisans). Arrêté par la Gestapo, il fut emprisonné à l’hotel « L’Hermitage » situé dans le bas du
quartier cimiez-carabacel alors réquisitionné par la Gestapo torturé durant 11 jours et fut emprisonné aux Nouvelles-Prisons de Nice. À l’annonce du débarquement en Provence, la Gestapo niçoise sélectionna 23 otages dont Jean-Baptiste Malaussena pour être exécutés en représailles. Ils furent emmenés en camion dans un terrain vague du quartier de l’Ariane au nord-est de la ville. Dès qu’ils en descendirent, ils furent fusillés le 15 août 1944 les uns après les autres à coups de mitraillettes. Jean-Baptiste Malausséna mourut en entonnant "La Marseillaise".

Jean-Baptiste Malausséna s’était marié à Nice le 6 décembre 1919 avec Madeleine Baptistine Augier, dont il eut 3 enfants.

Il fut déclaré "Mort pour la France" et il est inhumé dans le caveau familial, au cimetière de Caucade, à Nice.

Une place de Nice porte son nom qui est également inscrit sur le monument aux Morts de Cimiez, sur celui de Pasteur ainsi que sur le monument commémoratif de la Libération, à Nice.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article176412, notice MALAUSSENA Jean-Baptiste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er novembre 2015, dernière modification le 18 octobre 2016.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Divers sites Internet dont « fusillés de l’Ariane » sur Wikipédia. — Mémorialgenweb. — Notes de Frédéric Bonaut.

Version imprimable Signaler un complément