LABOURET Madame, née Finet ou Finot

Par Marianne Enckell

Morte en 1893. Anarchiste de Lyon.

Épouse de Victor Labouret, « la femme intelligente et active d’un typographe aussi acharné socialiste qu’elle était enragée anarchiste. Ils allaient chacun de leur côté dans les réunions et ne craignaient pas de se combattre publiquement (par la parole) – vivant au reste en bonne harmonie », selon le journaliste Félix Dubois (Le péril anarchiste, p. 86).
En 1881 elle était à Lyon membre du groupe de femmes Louise Michel adhérent à la Fédération révolutionnaire de l’est. L’année suivante le groupe prit le nom de Groupe Marie Ferré, elle en était l’une des animatrices (secrétaire à l’été 1882) avec Marie (ou Fanny ?) Madinier.

Le 3 juillet 1882 elle présida la conférence de Louise Michel, E. Digeon et G. Rouannet sur « La Révolution sociale » qui réunit environ 800 personnes à la salle de la Perle et était placée sous la présidence d’honneur de Bordat et de Fournier. Elle était assistée de Crestin et des femmes Bordat, Julliene (Julliard ?) et Madinier et l’estrade avait été décorée de deux drapeaux rouges et d’un drapeau noir. A la fin de la conférence, saluée par les cris de « Vive la révolution ! Vive la commune ! Mort aux voleurs ! Vive Bordat !... », , le groupe Marie Ferré avait remis à Louise Michel une couronne d’immortelles rouges à déposer sur la tombe de Marie Ferré.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article175560, notice LABOURET Madame, née Finet ou Finot par Marianne Enckell, version mise en ligne le 23 octobre 2015, dernière modification le 2 janvier 2019.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Félix Dubois, Le péril anarchiste, Paris, Flammarion, 1894. — AD Rhône 4M307.

Version imprimable Signaler un complément