MANOÏLOVITCH Jarko dit Jacques

Par Daniel Grason

Né le 2 février 1898 à Belgrade (Yougoslavie, Serbie) ; commis boucher, charcutier ; antifasciste ; volontaire en Espagne républicaine ; déporté.

Fils de Pavoli et de Mélanie, née Triponochich, Jarko Manoïlovitch vint en France en 1916, le 26 mai 1923 il épousa en mairie du Ier arrondissement de Paris, Marguerite Rebu née le 25 août 1896. Il partit combattre en Espagne républicaine, fut rapatrié le 20 octobre 1938. Il travailla en qualité de commis boucher chez un grossiste des Halles de Paris. Il comparut le 29 avril 1939 devant la 16e Chambre correctionnelle de Paris qui le condamna à un mois de prison pour défaut de carte d’identité d’étranger en infraction au décret-loi Daladier du 2 mai 1938.

Il habita 11-13 rue Auguste-Métivier à Paris (XXe arr.). Des policiers du commissariat du XIXe arrondissement l’arrêtèrent le 2 novembre 1940 chez Monique une amie au 82 boulevard de la Villette à Paris (XIXe arr.). Livré aux allemands, il fut emprisonné à la prison de la Santé, puis déporté le 19 décembre 1940, son nom ne figure pas sur la liste des déportés établie par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Rapatrié en France le 24 mai 1945, atteint de la tuberculose, il séjourna au sanatorium de Champrosay (Seine-et-Oise, Essonne). De retour en région parisienne, il habita chez son amie Monique rue de Trêves à Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis), puis du 18 septembre 1946 au 2 décembre au 64 rue Sadi-Carnot dans la même ville. Il travaillait comme charcutier près de la place de la Bastille. Son mariage avec Marguerite Rébu fut dissous par le Tribunal civil de Nice (Alpes-Maritimes) le 27 mars 1947.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article175488, notice MANOÏLOVITCH Jarko dit Jacques par Daniel Grason, version mise en ligne le 14 septembre 2015, dernière modification le 14 septembre 2015.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 1W 0508 (transmis par Gilles Morin). – État civil, Paris (Ier arr.).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément