BEN AHMED André

Par David Aguilar, Jean-Pierre Besse

Né en 29 août 1921 à Alger (Algérie), exécuté sommairement le 22 août 1944 au champ de Tir de Creney-près-Troyes (Aube) ; ouvrier agricole ; résistant FTPF.

Fils d’Abderahman Ben Ahmed et de son épouse Marie-Rose Marguerite Dupin, André Ben Ahmed naquit à Alger ; la famille vint ensuite s’installer à Villefranche-sur-Saöne (Rhône). Ouvrier agricole, il était célibataire, domicilié à Saron-sur-Aube (Marne).
Engagé dans la Compagnie FTPF France, il fut arrêté le 2 juillet 1944 à Saron après l’attaque allemande contre le maquis de Rigny-la-Nonneuse (Aube) ;
Après son arrestation il fut interné dans la prison de la rue Hennequin à Troyes (Aube), puis exécuté avec 48 autres personnes.
André Ben Ahmed a reçu la mention « Mort pour la France ».Il est inhumé dans le carré des corps restitués au cimetière communal, à Romilly-sur-Seine (Aube). Son nom figure sur le monument des fusillés, à Creney-Près-Troyes (Aube).


Voir Les Gambes, Champ de tir de Creney-près-Troyes (22 février 1944 et 22 août 1944)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article175384, notice BEN AHMED André par David Aguilar, Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 22 septembre 2015, dernière modification le 25 mars 2019.

Par David Aguilar, Jean-Pierre Besse

SOURCES : Notes de Jean-Pierre Besse. ― Site Genweb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément