BOUCHENY Serge

Par Claude Pennetier

Né 22 mars 1929 à Paris (VIe arr.) ; rectifieur dans la métallurgie ; militant syndicaliste et communiste de Paris ; député (1967-1968) et sénateur (1969-1986).

Serge Boucheny
Serge Boucheny
Assemblée nationale, Notices et portraits.

Fils de Maurice Boucheny*, ouvrier orfèvre, syndicaliste révolutionnaire puis communiste, et d’une teinturière installée à son compte, Maurice Boucheny fit son baptême et sa communion à l’insu de son père. S’il fut profondément marqué par les idées de son père, il ne vit pas dans le catholicisme (spontanément social) de sa mère un obstacle à son engagement politique.

Serge Boucheny fit ses études à l’école publique, obtint le certificat d’études primaires puis un CAP. Il entra à la SNECMA comme rectifieur P1 en 1947 et devint P3 vers 1956. Entre-temps, il avait travaillé chez Voisin, à Issy-les-Moulineaux, lors du lock-out de la SNECMA, en avril 1950. Son délégué d’atelier était alors Georges Marchais qu’il retrouvera au comité fédéral communiste de la Seine. Serge Boucheny était membre du Parti communiste depuis septembre 1947 et avait été mêlé aussitôt aux grèves de l’automne.

Militant chaleureux, compensant une petite taille par une jovialité communicative, Boucheny fut très actif sur le plan syndical à partir de 1947, délégué du personnel, il fut secrétaire de son syndicat CGT SNECMA, secrétaire du comité local d’établissement, secrétaire du comité central d’entreprise et membre de la commission exécutive de la Fédération des Métaux de 1962 à 1966.

Le jeune militant fit ses premières interventions devant la conférence de la section Maison-Blanche (XIIIe arr.), en présence d’André Marty qui le félicita en ajoutant : « Tu as encore beaucoup à faire ». Il suivit l’école centrale communiste d’un mois en 1956 puis de quatre mois en 1969. Membre du comité fédéral communiste de Paris de décembre 1953 à 1996, secrétaire du comité de parti de la SNECMA (1953), section XIIIe arr. Maison-Blanche, il fut collaborateur du comité central responsable du collectif aéronautique de la section économique puis du bureau de la politique extérieure de 1976 à 1992. Militant des Échanges franco-allemand (devenus France-RDA) depuis 1965, président du comité parisien de 1973 à 2000, il siégea au comité national à partir de 1978.

Député communiste de Paris (14e circonscription) de 1967 à 1968, il succéda à Raymond Bossus au Sénat lorsque celui-ci démissionna en 1969 et il siégea jusqu’en 1986. En 1974, il fut délégué de la France au Conseil de l’Europe.

Resté un militant communiste actif du XIIIe arr., il faisait partie des militants critiques devant la « mutation ».

En 2005, il créa le collectif SNECMA de l’Institut d’histoire sociale CGT de la métallurgie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article17394, notice BOUCHENY Serge par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 14 décembre 2016.

Par Claude Pennetier

Serge Boucheny
Serge Boucheny
Assemblée nationale, Notices et portraits.
Serge Boucheny
Serge Boucheny
Sénat
Elections législatives de 1967
Elections législatives de 1967

OEUVRE : Les parisiens en Résistance, Paris 13e, Geai Bleu, Éditions CRIS.

SOURCES : Arch. du comité national du PCF. — Témoignage oral de Serge Boucheny (1992 et 2002). — SNECMA. Des femmes et des hommes debout, essai biographique de militant-e-s, coordonné par Claude Doucet, Éditions Helvétius, 2016.

Version imprimable Signaler un complément