PEREZ Pedro

Par Daniel Grason

Né le 4 décembre 1894 à Marabette (Espagne) ; mécanicien conducteur ; antifasciste ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils de Bernard et de Pascuale née Villaroya, Pedro Perez et ses parents arrivèrent en France en 1909 en situation régulière. Travaillant sur des chantiers, en 1918, il fit l’objet lors d’une grève d’un procès-verbal pour « entrave à la liberté du travail », il n’y eut pas de suites judiciaires. Il épousa le 8 novembre 1924 une compatriote, Eleutaria, en mairie de Choisy-le-Roi (Seine, Val-de-Marne). Deux enfants naquirent Pauline en mars 1925 à Vitry (Seine, Val-de-Marne), et Laurent en mai 1928 à Burgos (Espagne). La famille habita dès 1931 au 22 avenue de la République à Thiais dans un pavillon dont le couple était propriétaire. Pedro Perez travailla comme mécanicien conducteur de pelle de 1923 à 1937 chez Arsène Saignat, entrepreneur de travaux publics au 68 rue Molière à Ivry-sur-Seine.

En mars 1936, la famille alla en Espagne, le déclenchement de la guerre civile par Franco surprenait le couple qui revint en France, laissant les deux enfants avec leurs grands-parents. Fin 1936, sans aucune nouvelles Pedro Perez revint en Espagne. Il fit accompagner les enfants à Thiais et s’engagea dans les Brigades internationales. Il combattit dans les rangs de la XIIe Brigade Garibaldi de février 1937 à octobre 1938. La Brigade prit part aux combats de Jarama et Guadalajara (février, mars 1937), Garabitas (mai), Brunete (juillet), Villamayor-de-Gallego (août), Zalamea (février 1938), Caspe (mars), puis à la bataille de l’Ebre (août à septembre).

Malade, Pedro Perez fut rapatrié sanitaire en octobre 1938. Titulaire d’une carte d’identité de travailleur industriel valable jusqu’au 31 décembre 1939, elle lui fut retirée et il un refus de séjour lui était signifié. Le 1er avril 1939, il reprit son travail chez Arsène Saignat. Il obtint un renouvellement par sursis mensuels renouvelables jusqu’au 31 juillet 1939 de sa carte d’identité. À cette date un récépissé de demande de carte d’identité lui fut délivré au titre de « mécanicien conducteur de pelles mécaniques » valable jusqu’en 1942.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article173467, notice PEREZ Pedro par Daniel Grason, version mise en ligne le 1er juin 2015, dernière modification le 1er juin 2015.

Par Daniel Grason

SOURCE : Arch. PPo. 1W 0095.

Version imprimable Signaler un complément