RULLIÈRE Jean

Par Jean-Michel Steiner

Né le 23 septembre 1911 à Roche-la-Molière (Loire), mort le 4 septembre 1971 à Roche-la-Molière ; mineur ; militant syndicaliste et laïque ; maire SFIO de Roche-la-Molière (Loire).

Né à Roche-la-Molière , Jean Rullière était le fils de Blaise, mécanicien, 25 ans, et de Buisson Claudine, coiffeuse, 28 ans.

Entré aux Houillères à 13 ans, il était chauffeur de locomotives lors de son conseil de révision. Affecté au 121e régiment d’infanterie le 22 octobre 1932, il est réformé peu après. Le 13 avril 1940, il se retrouva « affecté spécial » comme chauffeur aux Mines de Roche-la-Molière. C’est là qu’il participa avec Joseph Sanguedolce*, à des actions de résistance.

Membre du conseil d’administration de l’Amicale laïque de Roche-la-Molière depuis 1934, il en devient le secrétaire en 1940.

Jean Rullière a épousé à Roche-la-Molière, le 9 mars 1935, Annette, Louise, Chomarat. Le 28 juillet 1938, il s’est remarié avec Jeanne Marie Chovet.

Élu conseiller municipal SFIO à Roche-la-Molière (Loire) en 1935 sur la liste du maire Jean Magand* il est révoqué par Vichy en 1940. Le Conseil rétabli dans ses fonctions par le Comité départemental de Libération en 1944, est réélu en 1945, 1947 et 1953. Succédant à Jean Magand en 1956, Jean Rullière demeure maire de la petite ville minière jusqu’en 1965.

Il figurait en 3° position sur la liste d’Union des Gauches aux élections législatives du 2 janvier 1956.

Jean Rullière mourut à Roche-la-Molière le 4 septembre 1971.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article173287, notice RULLIÈRE Jean par Jean-Michel Steiner, version mise en ligne le 26 mai 2015, dernière modification le 30 juin 2015.

Par Jean-Michel Steiner

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 1R 1924, registre de matricules de 1931. — État civil de la commune de Roche la Molière. — Le Progrès, 7 septembre 1971.— État civil.

Version imprimable Signaler un complément