BORDU Gérard, Charles

Par Claude Pennetier

Né le 21 avril 1928 à Melun (Seine-et-Marne) ; électricien EDF ; membre du secrétariat de la fédération communiste de la Seine-et-Marne ; membre du comité central du PCF, député de Seine-et-Marne (1967).

Gérard Bordu
Gérard Bordu

Fils d’un couple de boulangers de Melun, Gérard Bordu eut trois frères et une sœur, tous d’opinions communistes. Titulaire du CEP et d’un CAP, il fit son service militaire dans la marine comme quartier-maître électricien. Il adhéra à la CGT et au Parti communiste au début de l’année 1948 et fut à partir de 1952 secrétaire de la cellule Jules Auffret de la section Melun Nord. La même année les militants d’EDF lui confièrent le secrétariat de la section CGT et l’envoyèrent à la commission secondaire EDF.

En 1956, Maurice Houy*, secrétaire fédéral, le présentait comme un « jeune et actif militant de la section Melun-Nord à l’origine du redressement, en particulier de l’organisation syndicale ». Il participa à une école centrale d’un mois, mais dut renoncer à suivre l’école de quatre mois en 1958 en raison de la maladie de Houy.

Membre du secrétariat fédéral communiste de 1956 à 1972, il siégea au bureau fédéral jusqu’en 1974 puis au comité fédéral jusqu’en 1990. Il s’opposa, dans le département, aux idées défendues par Laurent Casanova* (membre de la section de Chelles et du comité fédéral) et s’affronta personnellement avec lui lors des comités fédéraux des 22 janvier et 3 février 1961 : « Il fallut discuter pendant seize heures[...] la résolution qui fut votée était donc bien plus qu’une simple formalité » comme il déclara lors de son intervention au XVIe congrès du parti à Saint-Denis. Paul Noirot témoigna de la violence de ses propos : Bordu "aboie sans trêve contre son maître d’hier" (Noirot, p. 248). À l’issue de ce congrès, il fut élu au comité central. Il fut candidat à diverses élections et conseiller municipal de Melun en 1960.

Il fut candidat aux élections législatives dans la 2e circonscription de Seine-et-Marne et battu au second tour en 1967 et 1968. Élu député de la deuxième circonscription de Seine-et-Marne (Chelles, Lagny) en mars 1973, réélu en en mars 1978, il fut membre de la délégation française au Parlement européen nommé en juin 1973, vice-président du parlement européen, conseiller général du canton de Vaires-sur-Marne en avril 1976 et maire de Chelles en avril 1977 avec un liste d’Union de la gauche. Il fut battu le 13 mars 1983 par le candidat du RPR, Charles Cova, mais resta conseiller municipal de Chelles jusqu’en mars 1989.

Il siégea au comité fédéral communiste de Seine-et-Marne jusqu’en 1990 et quitta alors le département.

Son épouse, Yvette Briquet, sténo-dactylo, partagea ses idées. Ils eurent un enfant.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article17288, notice BORDU Gérard, Charles par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 29 septembre 2013.

Par Claude Pennetier

Gérard Bordu
Gérard Bordu

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Who’s who, 1979-1980. — Renseignements fournis par la mairie de Chelles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément