CHARDEVEL Maxime

Par Louis Botella

Ouvrier meunier ; syndicaliste CGT de l’Alimentation et de la région parisienne puis de l’Indre-et-Loire.

Depuis mars 1907 au moins, Maxime Chardevel, garde-moulin dans une minoterie de la région parisienne, était le trésorier du journal Le Réveil des meuniers et boulangers. Au cours de l’été de la même, quittant la région parisienne, il fut remplacé à ce poste par Chanaud.

Lors du congrès national des ouvriers meuniers qui eut lieu du 31 août au 3 septembre 1907, il y représenta le syndicat CGT des ouvriers meuniers d’Indre-et-Loire dont il fut l’un des fondateurs.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article171988, notice CHARDEVEL Maxime par Louis Botella, version mise en ligne le 29 mars 2015, dernière modification le 29 mars 2015.

Par Louis Botella

SOURCE : Le Réveil, puis Le Fraternel des meuniers et boulangers, organe mensuel officiel des syndicats ouvriers boulangers, meuniers et parties similaires, mars, avril, août, novembre-décembre 1907 (BNF, Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément