MARCHAND-REVERS Léon, André

Par Roger Barralis

Né le 8 septembre 1927 à Malakoff (Seine, Hauts-de-Seine), exécuté sommairement le 19 août 1944 à Clamart (Seine, Hauts-de-Seine) ; ouvrier maçon ; résistant FFI.

Ouvrier maçon, Léon Marchand-Revers habitait 10 rue Jeanne Hachette à Clamart.

Pendant le retrait de l’armée allemande à Clamart, un soldat essuya des coups de feu. Les soldats allemands exécutèrent quatorze personnes, dont deux enfants de 2 et 3 ans. : Robert Bouquet, Alexis Cousin, Henri Gros, Lucien Henri, Jean-Marie Kerling, Georges Lionnet, Julien Maillard, Léon Marchand-Revers, Adalbert Sipos, Jean Schmauder, Marcelle Shmauder, née Hulin et deux enfants Gisèle et Raymond, Michel Weishaar. Une plaque municipale honore leurs noms. Elle fait l’objet de cérémonies régulières.

Lié au réseau FFI des Ardents, groupe de Clamart, il bénéficia de la mention Mort pour la France le 28 novembre 1944.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article171333, notice MARCHAND-REVERS Léon, André par Roger Barralis, version mise en ligne le 7 mars 2015, dernière modification le 17 janvier 2019.

Par Roger Barralis

SOURCE : Arch. Com. Clamart.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément