ROUYER Colette, Pauline, Louise épouse Beaudout

Par Jacques Girault

Née le 13 août 1934 à Paris (XIVe), morte le 18 avril 2019 à Saint-Cyr-l’École (Yvelines) ; institutrice dans les Yvelines ; militante du SNI ; militante du PCF.

Fille d’un ajusteur, chef d’atelier et d’une commerçante (crémerie) habitant Houilles (Seine-et-Oise/Yvelines), sœur de Jacques Rouyer, Colette Rouyer, titulaire du baccalauréat, devint institutrice en 1953 en Seine-et-Oise. Elle enseignait à l’école de Houilles à la fin des années 1950. Militante du Syndicat national des instituteurs, elle devint en 1957 membre du conseil syndical de la section départementale du SNI. De 1976 à 1991, responsable de la section des Yvelines du SNI-PEGC, elle rejoignit le SNUIPP à sa création après la scission dans la Fédération de l’Éducation nationale.

Elle adhéra à Houilles au Parti communiste français en novembre 1957 au retour du festival mondial de la jeunesse à Moscou et participa l’année suivante au stage pour les instituteurs communistes organisé par le PCF. Elle devint secrétaire d’une cellule du PCF.

Elle épousa en juillet 1959 l’instituteur Albert Beaudout, militant communiste et responsable du SNI. Ils eurent trois enfants

Ils vinrent habiter Saint-Cyr-l’Ecole dans les années 1970 où son mari fut adjoint au maire communiste. Elle devint directrice d’école.

Dans son carnet, l’Humanité, le 24 avril 2019, annonçait que ses obsèques se déroulaient dans la journée, au cimetière nouveau de Saint-Cyr-l’École. L’article précisait : « Fleurs rouges uniquement ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article171197, notice ROUYER Colette, Pauline, Louise épouse Beaudout par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 mars 2015, dernière modification le 29 avril 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes d’A. Beaudout et de J. Rouyer.

Version imprimable Signaler un complément