FONTAINE Marcel

Par Delphine Leneveu

Né le 9 septembre 1921 à Randan (Puy-de-Dôme), fusillé le 26 mars 1944 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; maraîcher ; résistant, membre du groupe les Ardents et FFI.

Fils de Claude Fontaine, cantonnier, et de Victoire Petoton, Marcel Fontaine, maraîcher, habitant Randan chez ses parents, était un militant socialiste. Il était célibataire.
Il a été réformé aux Chantiers de Jeunesse de Châteauroux (Indre).
Il fut arrêté le 23 ou 29 février 1944 à Randan par la Sipo-SD et la police française dans le cadre de l’arrestation de Roger Barjettas et Robert Méry. Une note de police dit qu’il « manifestait des sentiments communistes ». Il fut interné à la prison de Vichy.
Condamné à mort le 13 mars 1944 par le tribunal allemand du sud de la France siégeant à Clermont-Ferrand, Marcel Fontaine a été fusillé le 26 mars 1944 dans cette même ville dans l’ancien casernement du 92e R.I., Prison allemande du quartier d’Assas.
Le colonel Gaspard fit une attestation en sa faveur : "FONTAINE Marcel de Randan a bien appartenu à la Résistance de Novembre 1942 jusqu’à son arrestation. A partir de Mars 1943, a dirigé le canton de Randan puis la zone de guérilla comprenant les cantons de Randan, Maringues, Ennezat. Nommé lieutenant, a fait preuve d’une grande activité."
L’attestation du Commandant Menu, dit Bénévol : "Chef des Corps Francs de sabotage du Canton de Randan, chef de la Résistance MUR du canton de Randan. Effectif de l’unité ainsi commandée : 150 hommes. Courage et abnégation sans équivalents. Prêt à tout pour son pays , l’a prouvé en donnant sa vie généreusement pour son idéal."

Il a été reconnu "Mort pour la France" le 13 décembre 1948, homologué FFI le 27 juin 1946 avec le Grade Lieutenant, prise de rang le 1er Mars 1944, Groupe BENEVOL, 1er Corps Franc d’Auvergne du 1er Janvier 1944 au 23 Février 1944.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Randan.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article170783, notice FONTAINE Marcel par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 22 mars 2016, dernière modification le 7 juin 2019.

Par Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 900 W 45 : fiche de renseignement sur l’intéressé suite à arrestation par autorités allemandes .— Mémorialgenweb .— État civil de Randan indiquant tribunal siégeant à Riom .— Compléments par Geneviève Launay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément