TOLOMEI Jean-Baptiste

Par André Balent

Né le 4 janvier 1882 à Pagamio (province de Lucques, Italie) ; habitant de Collioure (Pyrénées-Orientales) ; fusillé par les Allemands à Rimont (Ariège) le 21 août 1944.

Jean-Baptiste Tomomei, d’origine italienne, résidait rue du Soleil à Collioure (Pyrénées-Orientales) localité maritime de le la Côte Vermeille. Comme la plupart des habitants de sa commune, il fut avec sa femme évacué de la zone côtière interdite (zone d’opéation en prévision d’un éventuel débarquement des forces alliées). Les habitants des Pyrénées-Orientales furent dirigés vers des communes de l’intérieur du département ou vers le département voisin de l’Ariège. Ce fut le cas de Tolomei et de sa femme et de celui de l’épouse et de la fille de l’instituteur Jean Alio, tous trois évacués à Rimont.

Le 21 août 1944, les forces allemandes en garnison à Saint-Girons (Ariège) incluant en particulier des éléments de la Légion du Turkestan (Asie centrale soviétique) se repliaient vers l’est. Cette colonne fut accrochée par des maquisards de l’Ariège. En représailles, elle détruisit une grande partie du village et procéda aux exécutions sommaires par fusillades de onze personnes dont Tolomei. Ce dernier a été capturé devant sa femme et abattu à proximité de La Serre.
Son nom figure sur le monument aux morts des communes de Collioure et de Rimont.

Voir Lieu d’exécution de Rimont (Ariège)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article170748, notice TOLOMEI Jean-Baptiste par André Balent, version mise en ligne le 16 février 2015, dernière modification le 7 juillet 2019.

Par André Balent

SOURCES : Ramon Gual & Jean Larrieu, Vichy, l’occuation nazie et la Résistance catalane, II b, De la Résistance à la Libération, Prades, 1998, p. 925. — site http://histoire-ariege.monsite-orange.fr/laresistance/index.html consulté le 16 février 2015.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément