BOISGONTIER Raymond, Victor

Par Jacques Girault

Né le 29 juin 1904 à La Baroche-sous-Lucé (Orne), mort le 6 avril 1992 à Argentan (Orne) ; instituteur ; secrétaire de la section de l’Orne du SNI (1952-1959).

Fils d’un artisan menuisier et d’une couturière, Raymond Boisgontier, à la sortie de l’École normale d’instituteurs d’Alençon en 1923, adhéra au Syndicat national des instituteurs. Marié en septembre 1929 à La Carneille (Orne), père de deux enfants, instituteur à Boucé dans les années 1930, il assurait aussi le secrétariat de la mairie. Adhérent du Parti socialiste SFIO dans la section d’Argentan depuis 1932, il faisait partie du conseil syndical de la section départementale du SNI. Le 12 février 1934, il se contenta de garder les élèves dans la cour. Gréviste le 30 novembre 1938, il fut sanctionné de huit jours de retenue de salaire. Officier de réserve, il adhérait à la Fédération des officiers de réserve républicains. Mobilisé à la fin d’août 1939, fait prisonnier lors de l’offensive allemande en Alsace, le 20 juin 1940, il resta en captivité en Poméranie jusqu’au 19 avril 1945.
Boisgontier reprit son activité enseignante et syndicale en octobre 1945. Directeur de l’école et du cours complémentaire d’Argentan, animateur du patronage laïque, à la suite de la maladie de Jacques Auriau, il devint le secrétaire de la section syndicale, responsabilité qu’il occupa jusqu’à sa retraite.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article17064, notice BOISGONTIER Raymond, Victor par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 24 octobre 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément