BOUZATS Charles

Par Jean Darracq

Né le 9 novembre 1895 à Solférino (Landes), fusillé le 13 juin 1944 à la clairière du bois de Boulogne à Dax (Landes) ; pâtissier ; résistant.

Fils de Joseph Bouzats, garde domanial, et de Jeanne Tachoires, ménagère, Charles Bouzats était pâtissier, marié, sans enfant et vivait à Dax. Maquisard dans le maquis de Téthieu (Landes), il fut fait prisonnier à Candresse (Landes) le 11 juin 1944 et condamné à mort le lendemain par un conseil de guerre allemand siégeant au collège de Jeunes filles de Dax. Il fut inhumé avec ses camarades arrêtés avec lui – André Anne, Jean-Baptiste Capdebosq, Jacques Dumas – et trois autres maquisards tués dans l’attaque du maquis de Thétieu – Gaston Joseph Deleau, Max Labat, Eugène Joseph Moreau – le 14 juin 1944 au cimetière de Dax.
Il fut déclaré « Mort pour la France ». Une stèle avec le nom des quatre résistants a été érigée au bois de Boulogne à Dax.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article170562, notice BOUZATS Charles par Jean Darracq, version mise en ligne le 23 février 2015, dernière modification le 20 janvier 2019.

Par Jean Darracq

SOURCES : Gilbert Dupau, La résistance des Landais de 1940 à 1945, éditions Gascogne. – Gilbert Dupau et François Campa, Visages et témoignages de Résistants. Résistance et déportation 1940-1944 dans les Landes par les stèles, les plaques et les monuments, éditions Gascogne. – Mémorial GenWeb, La Résistance dans les Landes. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément