BLUM Robert

Par Justinien Raymond

Né le 10 février 1902 à Paris, mort le 23 décembre 1975 à Paris ; membre du comité directeur du Parti socialiste.

Fils unique de Léon Blum*, né de son premier mariage avec Lise Bloch, Robert Blum fut élève de l’École polytechnique. Toute sa vie professionnelle se déroula dans de grands groupes industriels, notamment à la société Hispano-Suiza dont il fut le PDG en 1965-1966. Il fut ensuite vice-président du holding Hispano-Alsacienne, devenu, en 1968, la ALSPI (Alsacienne de participations industrielles). À cette même date, il fut nommé président d’honneur de l’Union syndicale des industries aéronautiques et spatiales. De 1964 à 1973, il présida l’Association française des ingénieurs et techniciens de l’aéronautique et de l’espace.
Mobilisé en 1939, officier, Robert Blum fut fait prisonnier en 1940 et emmené en captivité en Allemagne jusqu’à la fin de la guerre.
Par fidélité filiale plus que pour d’impérieuses raisons, Robert Blum fut, avant et après la Seconde Guerre mondiale, membre du Parti socialiste, restant toujours un militant du rang alors que son épouse, Renée, appartint, après 1945, au comité directeur du Parti socialiste. Après la guerre, Robert Blum participa à plusieurs colloques sur la pensée et l’action de son père. Il adhérait également à la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen et appartint à son comité directeur. À sa mort, il présidait ORT-France, l’Organisation reconstruction travail.
Il était marié avec Renée Wegile qui sous le nom de Renée Blum siégea au comité directeur de la SFIO de 1944 à n1948.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16967, notice BLUM Robert par Justinien Raymond, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 19 septembre 2018.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Le Populaire, passim. — Les biographies de Léon Blum. — Le Monde, 30 décembre 1975.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément