PALMIER René

Par Dominique Tantin, mise à jour par Marie-Cécile Bouju

Né le 20 juin 1904 à Paris (XXe arr.), fusillé le 24 janvier 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; imprimeur ; résistant dans le groupe France Libre.

Domicilié à Paris (XXe arr.), René Palmier était le fils d’Amédée Palmier et d’Emilie Nany. Il avait le certificat d’études primaires. Il était marié à Yvonne Lance, dont il était séparé pendant la guerre, et avait un fils.
René Palmier était associé à ses deux frères et sa soeur dans une imprimerie, l’imprimerie Palmier, 158 rue Ménilmontant dans le XXe arrondissement de Paris. Son frère Henri Palmier en était le gérant.
René Palmier était membre, avec son frère Henri Palmier, du groupe « France Libre » depuis le 1er juin 1941. Ce groupe comprenait des communistes mais eux ne l’étaient pas. Ils se réunissaient dans la station de métro désaffectée Pellport. Ils étaient les imprimeurs du groupe.
René et Henri furent arrêtés le 9 octobre 1941 à Paris par la police française. Ils furent d’abord incarcérés dans les prisons parisiennes du Cherche-Midi, puis à la Santé à partir du 10, et enfin transférés le 18 à la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne).
Ils furent condamnés à mort le 16 janvier 1942 pour « activité en faveur de l’ennemi, gaullisme, détention de tracts et journaux » par le tribunal militaire de la Feldkommandantur du Gross Paris siégeant rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.) et fusillés ensemble au fort du Mont-Valérien le 24 janvier à 12 h 23. L’imprimerie Palmier cessa son activité en novembre 1942.
Son nom est inscrit sur le monument commémoratif du Mont-Valérien.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article169627, notice PALMIER René par Dominique Tantin, mise à jour par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 9 janvier 2015, dernière modification le 27 janvier 2019.

Par Dominique Tantin, mise à jour par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. Nat. F12 9523. - Arch. PPo GB 60. - DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes. – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément