LOMBART Maurice, Jules, Raoul

Par Michel Thébault

Né le 2 mai 1907 à Lille (Nord), fusillé le 8 février 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; peintre en bâtiment ; résistant FTPF.

Maurice Lombart résidait à Hellemmes-Lille (Nord). Marié et père de deux enfants, il exerçait la profession de peintre en bâtiment. Il s’engagea dans la Résistance au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP). Il participa à des sabotages à l’usine de construction mécanique Fives-Lille, située à Fives, banlieue de Lille et fut l’auteur de l’attentat contre La Taverne lilloise le 21 octobre 1942.
Il fut arrêté le 2 novembre 1942 à Hellemmes-Lille, par la police française de Lille et emprisonné à Loos-lès-Lille (Nord) jusqu’au 5 janvier 1943. Transféré à la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne), accusé d’« actes de franc-tireur », il fut jugé le 29 janvier 1943 par le tribunal militaire allemand attaché au commandement du Gross Paris (établi à cette date rue Boissy-d’Anglas).
Il fut condamné à mort et fusillé le 8 février 1943 à 16 h 15 par les autorités allemandes au Mont-Valérien.
La mention « Mort pour la France » lui a été attribuée par le ministère des Anciens Combattants en date du 30 janvier 1945.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article169561, notice LOMBART Maurice, Jules, Raoul par Michel Thébault, version mise en ligne le 7 janvier 2015, dernière modification le 29 janvier 2019.

Par Michel Thébault

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes.

Version imprimable Signaler un complément