VIGNERON Jules

Par Daniel Grason

Né le 14 juillet 1923 à Tetlinger (Moselle), fusillé le 11 octobre 1943 au stand de tir du ministère de l’Air à Paris (XVe arr.) ; cimentier.

Jules Vigneron aurait signé le 30 juin 1941 à Paris un contrat d’engagement dans la NSKK (Nationalsocialistische Kraftfahrkorps), unité logistique de la Luftwaffe. Arrêté à une date et pour un motif inconnus, il fut incarcéré à la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne), puis transféré le 6 mai 1943 à la prison militaire de Bruchsal (Allemagne). Jugé le 1er octobre 1943 par le tribunal de la Luftwaffe à Paris, il fut condamné à mort pour un motif inconnu. Jules Vigneron fut passé par les armes le 11 octobre 1943 à 11 h 35 au stand de tir du ministère de l’Air à Paris.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article169071, notice VIGNERON Jules par Daniel Grason, version mise en ligne le 26 décembre 2014, dernière modification le 7 février 2019.

Par Daniel Grason

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5 / B VIII 4 (Notes Thomas Pouty). – Léon Tsévéry, Florence Sekhraoui, Les 161 fusillés du polygone de Balard, Éd. FFDJF, 2011.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément