PETITNICOLAS Maurice, Alphonse

Par Frédéric Stévenot

Né le 20 septembre 1922 à Ménil-de-Senones (Vosges), fusillé le 20 février 1942 à Épinal (Vosges) ; bûcheron.

Célibataire et demeurant à Raon-l’Étape (Vosges), Maurice Petitnicolas fut arrêté à son domicile par les Allemands le 9 février 1942, pour « détention illégale d’armes ». Il avait en effet ramassé plusieurs armes de guerre après la campagne de France : furent trouvés quatre fusils, deux mousquetons, une caisse de munitions. Il ne semble pas avoir appartenu à un mouvement de résistance.
Interné à la prison de la Vierge à Épinal, Lucien Marcot fut déféré devant le tribunal militaire allemand FK 662 siégeant dans la ville, qui le condamna à mort le 16 février 1942.
Un peloton d’exécution allemand le fusilla le 20 février suivant, à 11 h 30. La Délégation générale du gouvernement français dans les territoires occupés (DGTO) était intervenue en vain le 18 février.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article168855, notice PETITNICOLAS Maurice, Alphonse par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 22 décembre 2014, dernière modification le 15 janvier 2019.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES : DAVCC, Caen, B VII, 0241 ; B VIII dossier 3 ; Liste S 1744, réf. 45/42 ; Liste S 116/42 (Notes Thomas Pouty).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément