LEGUAY Georges

Par Delphine Leneveu

Né le 14 octobre 1894 à Cosne (Nièvre), fusillé le 8 novembre 1941 à Villiers-en-Bière (Seine-et-Marne) ; journalier ; résistant, membre du Front national ou du Parti communiste français (PCF).

Fils d’un propriétaire, marié et père de deux enfants, Georges Leguay résidait à Cely-en-Bière (Seine-et-Marne).
Suite à une dénonciation, il fut arrêté le 12 octobre 1941 à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) par la gendarmerie française pour « propagande communiste anti-allemande et détention d’armes ». Il fut interné successivement dans les prisons de Melun (Seine-et-Marne) puis Fontainebleau (Seine-et-Marne).
Condamné à mort le 30 octobre 1941 par le tribunal militaire allemand de Melun (FK 680), Georges Leguay a été fusillé le 8 novembre 1941 à Villiers-en-Bière. au champ de tir de Fay, au lieu-dit La Glandée avec ses quatre camarades communistes : Pierre Berger, Marcel Marneux, Gaston Messence et Clotaire Robba.
Une stèle commémorative a été dressée sur le lieu du massacre. Son nom est gravé sur les monuments aux morts de Cély-en-Bière et Melun.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article168614, notice LEGUAY Georges par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 17 février 2015, dernière modification le 20 janvier 2019.

Par Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément