VVS - Nationaliste - Médecin

Rabemanantsoa fait partie du clan des Andrianamboninolona (3e position après les Andriamasonavalona). Compromis dans l’affaire de la VVS (Vy Vato Sakelika), il est condamné à cinq ans de prison mais le 5 mars 1919, il est libéré par anticipation. Le 30 mars 1924, il est engagé par contrat dans l’Assistance médicale indigène. Mais 10 ans plus tard en 1935, son contrat n’est pas renouvelé car il fréquente l’équipe de Dussac, Ralaimongo et Ravoahangy. En janvier 1935, il va donc s’établir à Ambato Boeni comme médecin libre et y milite en faveur de l’indépendance. Il encourage les paysans à ne pas payer leurs impôts. D’après la police, cet activisme paie car, alors que dans tous les districts de la région de Majunga, le pourcentage des impôts est supérieur en 1937 à celui de 1936 sauf pour Ambato Boeni où il y a un fléchissement de 12,45%. Après sa libération, Ralaimongo se rend chez Rabemantsoa. L’administration en profite alors pour organiser une pétition qui demande l’expulsion de Rabemanantsoa de son village. Malgré l’envoi de délégués du Secours rouge international pour le soutenir , il est effectivement expulsé.

SOURCES : Archives de la FOM - MAD Carton 334

S. Randrianja

Version imprimable de cet article Version imprimable