COSSIN René

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 28 septembre 1905 à Dommartin-aux-Bois (Vosges), fusillé le 9 mai 1942 comme otage à Clairvaux (Aube) ; cantonnier SNCF ; communiste.

René Cossin était cantonnier SNCF à Laveline-devant-Bruyère (Vosges), lorsque la police française l’arrêta pour activités communistes sans qu’on connaisse la date exacte de cette arrestation. On n’a pas non plus connaissance d’un quelconque jugement de tribunal militaire.
Emprisonné à la centrale de Clairvaux (Aube), il a été fusillé comme otage le 9 mai 1942, à Clairvaux, en représailles au second des deux attentats ferroviaires de la région de Caen contre des trains de permissionnaires allemands au cours desquels quarante soldats allemands avaient trouvé la mort.
Ce jour-là, dix-huit détenus choisis à travers la zone occupée furent mis à mort. Quatre d’entre eux furent exécutés dans le département de l’Aube. René Cossin a été fusillé aux côtés de Roger Ponsardin, autre otage communiste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article168095, notice COSSIN René par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 1er décembre 2014, dernière modification le 21 décembre 2018.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J.-P. Besse et T. Pouty, Les fusillés, Répression et exécutions (1940-1944), op. cit., p. 98.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément