ROBIN Germain, Henri

Par Jacques Girault

Né le 24 janvier 1928 à Saint-Conan, mort le 28 août 1988 à Pontivy
(Morbihan) ; PEGC ; militant communiste dans le Morbihan ; adjoint au maire
de Pontivy (Morbihan).

Fils d’un cantonnier communal, Germain Robin, instituteur, se maria en mai
1953 à Baud (Morbihan) avec une institutrice, fille d¹un cantonnier. Le
couple eut des enfants.

Instituteur à l’école de Moustoir-Remungol, puis à l¹école Albert Camus à
Pontivy, devenu PEGC de sciences au collège Romain Rolland puis Le Goff de
Pontivy, il fut délégué dans des congrès nationaux du Syndicat national des
instituteurs, au début des années 1960.

Robin adhéra au Parti communiste français en 1951. Membre du comité de la
section communiste, puis trésorier pendant vingt ans, il fut élu conseiller
municipal et adjoint au maire de Pontivy de 1971 à 1983. Délégué aux
affaires sociales, aux foires et aux marchés, il fut à l’origine de la
construction du collège Romain Rolland, du groupe scolaire Paul Langevin, de
trois autres écoles à Pontivy. Il fut aussi à l¹origine de la création de la
bibliothèque municipale et du centre aéré. Candidat communiste au Conseil
général en 1976, il arriva en quatrième position avec 1 549 voix et se
désista pour le candidat socialiste. Il conduisait la liste communiste en
1983 et fut élu conseiller municipal d’opposition.

Retraité, Robin mourut brutalement. La déclaration de décès « à une heure
indéterminée » fut faite par un inspecteur de la police nationale.
Pontivy-Journal, le 2 septembre 1988, indiqua qu’il était « l’instigateur du
développement des équipements scolaires ». Un hommage lui fut rendu dans la
cour de la mairie, le 3 septembre 1988.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article167095, notice ROBIN Germain, Henri par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2014, dernière modification le 2 novembre 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. com. Pontivy (Sylvie Le Pouezard). — Archives du comité
national du PCF. — Presse syndicale. — Note de Jacques Le Pavic.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément