QUEINIEC Arthur

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 18 septembre 1919 à Quimper (Finistère), fusillé le 21 avril 1944 dans les dunes de Poulguen en Penmarc’h (Finistère) ; ferblantier ; résistant, membre des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Suzanne Quéïnec, journalière, Arthur Quéinec, militaire de carrière, s’était marié le 5 mars 1943 à Penhars (Finistère) avec Francine Coroller et était père d’un enfant.

Démobilisé, il exerça la profession de ferblantier à Quimper.

Il entra au Front national et aux Francs-tireurs et partisans français (FTPF) en 1943. Il accomplit une mission de sabotage en février 1944 dans le secteur de Briec (Finistère), mais, repéré par les Allemands, il dut se cacher au maquis de Mahalon. Les Allemands en ayant été informés, il fut arrêté à Pouldreuzic le 15 février 1944 par la Sipo-SD.

Incarcéré à la prison Saint-Charles de Quimper, Arthur Quéinec fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Quimper (FK 752 Quimper) le 21 avril 1944 pour « actes de franc-tireur ».

Il a été fusillé le jour même à Penmarc’h, sur les dunes de Poulguen et son corps enterré dans le sable.

La fosse fut ouverte le 31 août 1944 et livra trente-cinq cadavres.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article167045, notice QUEINIEC Arthur par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 30 octobre 2014, dernière modification le 22 septembre 2015.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste 1744 (Notes de Jean-Pierre Besse et de Thomas Pouty). —Jean-Pierre Besse, Thomas Pouty, Les fusillés. Répression et exécutions pendant l’Occupation (1940-1944), L’Atelier, 2005. — Brewalan Biger, Jean-Pierre Sudre, Les fusillés du Finistère (1940-1944), Mémoire de master, UBO, 2011. —Site Internet, Résistants et amis de la Résistance, ANACR du Finistère.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément