WINCKELMANN Jean [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien né vers 1823 à Vienne (Isère), Jean Winckelmann était fileur de laine. Il décida de rejoindre Cabet aux États-Unis et fit partie du départ des « Viennois » du 1er février 1855. Il était accompagné de son épouse Marie-Louise Denuzière, née vers 1826 à Castres (Tarn), et de leur enfant.

Contrairement à Crétinon et Lacour qui ne demeurèrent pas dans la communauté au-delà de leurs quatre mois de noviciat, Winckelmann était toujours à Nauvoo au moment de la crise de 1855-1856. Après avoir demandé dans un premier temps son retrait de la communauté, il se rangea finalement du côté des adversaires de Cabet, et il fut au nombre de ceux qui votèrent son expulsion en septembre-octobre 1856. Il quitta sans doute la communauté peu après.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article166482, notice WINCKELMANN Jean [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 9 octobre 2014, dernière modification le 9 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : É. Cabet, Guerre de l’opposition contre le citoyen Cabet, août 1856 ; Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907, p. 399 ; Fernand Rude, « Allons en Icarie ». Deux ouvriers viennois aux États-Unis en 1855, Grenoble, PUG, 1980, p. 42, 89, 173.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément