WATTELET Frank [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur anarchiste résidant à Mystic (Iowa), Frank Wattelet était en février 1898 au nombre des lecteurs-souscripteurs de La Tribune libre. Dans une correspondance adressée deux mois plus tard à la rédaction de ce même journal, il annonçait le déclenchement d’une grève contre la baisse du prix à la tonne du charbon. À la suite de ce mouvement qui dura plusieurs semaines, il fut arrêté avec Jules Caumiant. Accusé d’avoir volé des dindes pour nourrir sa famille, il fut condamné à 30 jours de prison ferme.

Après sa libération Frank Wattelet quitta Mystic. Quelques mois plus tard, il était en membre du groupe anarchiste de Seatonville (Illinois). Dans une lettre à La Tribune libre, il dénonça publiquement la trahison du tenancier du saloon dans lequel ce groupe tenait ses réunions. Dans l’ultime correspondance parue dans ce journal sous sa signature, F. Wattelet faisait l’éloge du Germinal de Zola.

En février 1907, Frank Wattelet travaillait à Marshall ou à Gorham (Colorado). Proche de la mouvance anarcho-syndicaliste, il versa 2F50 au profit de L’Action syndicale de Lens. Quelques jours plus tard, il fut abonné à ce même journal par C. Darras.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article166432, notice WATTELET Frank [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 9 octobre 2014, dernière modification le 9 décembre 2018.

Par Michel Cordillot

SOURCES : La Tribune libre, 24 février, 21 avril, 28 avril, 19 mai, 1er septembre, 29 septembre 1898 ; L’Action syndicale, 24 mars 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément