VIDAL Louis [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant socialiste installé à Heidleberg (Pennsylvanie), Louis Vidal s’abonna à L’Union des travailleurs en décembre 1905. Actif et dévoué, il plaça un abonnement dans son entourage en mars suivant et transmit au journal les résultats électoraux obtenus à Loupnex par le PSA en novembre 1906. Membre de la section socialiste franco-italienne de Carnegie (Pennsylvanie), il y occupait en mars 1907 la fonction de secrétaire correspondant. À ce titre, il fit de nouveau parvenir en novembre 1908 à la rédaction de l’hebdomadaire socialiste francophone les résultats électoraux obtenus par le PSA à Carnegie, Glendale, et Heidleberg.

Appartenant à la mouvance syndicaliste-révolutionnaire, Louis Vidal prit en charge l’organisation dans ces trois localités de la collecte destinée à hâter la libération des deux dirigeants des IWW, Joe Ettor et Arturo Giovannitti. Il recueillit à cette occasion la somme totale de 21 dollars 15 en octobre 1912.

Lecteur aussi fidèle que généreux (il versa en tout 5 dollars en dix versements à la souscription permanente), Louis Vidal figurait toujours sur la liste des abonnés de l’hebdomadaire socialiste francophone lors de sa cessation définitive de parution en septembre 1916.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article166380, notice VIDAL Louis [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 9 octobre 2014, dernière modification le 9 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 28 décembre 1905, 8 mars, 8 novembre 1906, 24 janvier, 7 mars 1907, 30 juillet, 12 novembre 1908, 21 janvier 1909, 5 janvier, 21 décembre 1911, 3 octobre, 10 octobre 1912, 2 janvier 1913, 8 janvier, 31 décembre 1914, 7 janvier 1915, 3 février 1916 entre autres.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément