BERTELET Pierre, Étienne, Joseph

Par Jacques Girault

Né le 26 janvier 1924 à Paris (XXe arr.), mort le 3 juillet 2009 à Meulan-les-Mureaux (Val-d’Oise) ; directeur administratif de la Fédération de l’éducation nationale.

Fils d’un ouvrier verrier dans le Nord, blessé pendant la Première Guerre mondiale, devenu brigadier de police en civil, et d’une mécanicienne en vêtements masculins à domicile, Pierre Bertelet reçut les premiers sacrements catholiques. Après avoir obtenu le brevet d’enseignement primaire supérieur en 1941, il effectua une formation complémentaire dans le secrétariat technique et en organisation scientifique du travail. Dès 1943, mis en demeure d’effectuer le Service du travail obligatoire, il déserta. Il se maria en janvier 1945 à Paris (XIXe) avec Marguerite Servole.

Bertelet travailla quelques mois dans une compagnie d’assurances en 1943 puis devint chef de bureau à la Fédération nationale des producteurs de plants de pommes de terre jusqu’en 1945. Il devint l’année suivante secrétaire administratif de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires puis dès la scission de 1948, travailla pour la Fédération de l’éducation nationale comme directeur administratif, en étroites relations avec le secrétariat général et la trésorerie.

Membre du Parti socialiste SFIO, partisan des proches de Jouhaux, Bertelet se considérait comme un militant engagé effectuant des tâches de permanent. Il était le responsable de la mise en œuvre matérielle des grandes initiatives de la FEN lors des grèves, de la préparation des congrès. Il militait aussi dans des organisations parallèles (vice-présidence de l’Association parisienne de prévention de la Mutuelle assurance des instituteurs de France, administrateur de la CASDEN, d’Arts et Vie-Cotrel, membre de la commission de contrôle de la Jeunesse au Plein Air notamment). Il participa à la création des organisations satellites de la FEN (CCOMCEN, Comité national de solidarité laïque, ADEIC-FEN, CRES ...).

Bertelet collabora aux débuts de la Mutuelle générale de l’éducation nationale. Il créa en mai 1951 la Mutuelle des personnels des œuvres mutualistes et coopératives de l’Éducation nationale. Il géra, avec l’aide de son épouse, cette mutuelle jusqu’en 1989. Il créa aussi en relations avec les confédérations syndicales une caisse de retraite pour ces personnels, organisation qui eut une brève existence puisque ces personnels purent adhérer à la Caisse des personnels de la mutualité dont il devint délégué, régulièrement réélu par les assemblées générales.

Bertelet, membre du Parti socialiste autonome, puis du Parti socialiste, franc-maçon (Grand-Orient), prit sa retraite de la FEN en 1984.

Mort début juillet 2009, il fut incinéré au crématorium du Père Lachaise (Paris) le 10 juillet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16475, notice BERTELET Pierre, Étienne, Joseph par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 23 juin 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément