BEREAUX Charles, Hippolyte

Par Jean-Michel Brabant

Né le 8 octobre 1907 à Bauvin (Nord), le 23 décembre 1968 à Nice (Alpes-Maritimes) ; agent puis inspecteur des PTT ; secrétaire de la Fédération des Postes CGT-FO en 1947 et, de 1948 à 1952, fut secrétaire de l’UD Force ouvrière du Nord.

Des PTT du Nord, Charles Béreaux qui fut inspecteur des PTT, milita notamment sur le plan syndical. Membre du secrétariat de l’UD CGT en 1936-1939 avec Martha Desrumeaux, Gustave Casier, Marcel Tourbier et Georges Beyaert, il était membre également du Parti socialiste SFIO.
Militant trotskyste, Ch. Béreaux se signala publiquement en tant que tel pour la première fois en signant le 9 mars 1934 dans La Vérité, organe de la Ligue communiste, un article sur la région de Lille dans laquelle il militait. Après l’exclusion en octobre 1935, du Parti SFIO, du groupe bolchevik-léniniste qui rassemblait les trotskystes de la Ligue, il adhéra au Parti communiste internationaliste fondé en mars 1936 et dirigé par P. Frank* et R. Molinier*. Il resta membre de ce parti jusqu’au moment où celui-ci adhéra au Parti socialiste ouvrier et paysan de M. Pivert en décembre 1938. Il resta membre de ce parti jusqu’au moment où celui-ci adhéra au Parti socialiste ouvrier et paysan de M. Pivert en décembre 1938. Il fut délégué à la propagande du PSOP pour le Nord. Il était alors gérant du Nord Postal.
Secrétaire de la région lilloise du syndicat CGT des agents PTT il était, en 1938, secrétaire de l’Union intersyndicale des agents, employés et ouvriers des PTT. En mai 1938, il représenta la minorité syndicale d’orientation révolutionnaire au congrès de la Fédération postale tenu à Vichy.
Après la guerre, Ch. Béreaux participa, en tant que co-secrétaire, au comité national de grève élu en août 1946 lors de la grande grève des PTT qui provoqua, quelques mois plus tard, la scission syndicale dans la Fédération postale CGT.
Il fut secrétaire de la Fédération des Postes CGT-FO en 1947 et, de 1948 à 1952, fut secrétaire de l’UD Force ouvrière.
Candidat socialiste dans la 1re circonscription du Nord aux élections législatives de 1958, Charles Bereaux se désista au second tour en faveur du candidat MRP pour faire échec au candidat indépendant qui fut finalement élu. Adjoint au maire de Lille de 1961 à 1965, il était directeur départemental adjoint des PTT lors de son départ à la retraite. Il fut président des « Amis du théâtre populaire des Flandres » puis du comité de la Croix-rouge de Vence.
Ch. Béreaux prit sa retraite en 1965 à Nice.
Domicilié à Tourette-sur-Loup (Alpes-Maritimes), retraité PTT, chevalier de la Légion d’honneur, il mourut à Nice (Alpes-Maritimes) le 23 décembre 1968.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16309, notice BEREAUX Charles, Hippolyte par Jean-Michel Brabant, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 20 octobre 2008.

Par Jean-Michel Brabant

SOURCES : Arch. Dép. Nord M 595/35. — La Lutte ouvrière, 19 mai 1938. — Témoignage de M. Legué. — Notes d’A. Caudron et Gilles Morin.

Version imprimable Signaler un complément