BERDUCOU Yves, Georges

Par Louis Botella

Né le 20 août 1915 à Marmande (Lot-et-Garonne) ; ingénieur ; officier et résistant ; secrétaire du syndicat FO des cheminots des Installations fixes ; militant socialiste SFIO.

Fils d’un officier mort pour la France, Yves Berducou fit des études supérieures à Toulouse (Haute-Garonne), au cours desquelles il fut secrétaire du syndicat des maîtres d’internat CGT de l’académie de 1935 à 1939. De 1939 à 1940, il fit la guerre comme officier. Entré à la SNCF en mai 1941 à l’arrondissement Voie et bâtiments de Toulouse, il participa à la Résistance au sein du réseau Libérer et fédérer de 1941 à 1945.
Après la Seconde Guerre mondiale, il fut affecté à la direction des Installations fixes à Paris. Il milita d’abord à la CGT dès 1945, puis prit une part active, avec Marcelle Méhudin et Roger Bodeau, à la création, en juillet 1947, du Comité d’action syndicaliste (CAS) au sein des Services centraux. Il participa également à la fondation, le 7 décembre de la même année, de la Fédération syndicaliste puis, en mars, de la Fédération FO.
La fédération le présenta en juin 1948 comme candidat lors de l’élection des représentants du personnel à la Caisse de prévoyance. Il fut membre du premier bureau de l’Union nationale des cadres, créée le 1er août 1948, secrétaire de la section des cadres au sein des Centraux et secrétaire du syndicat des Installations fixes pendant de nombreuses années. En mai 1956, en Allemagne fédérale, il représenta FO à la conférence internationale des militants syndicalistes, appartenant aux services de la Voie et des bâtiments et des Installations électriques. Cette conférence rassembla les organisations appartenant à la Fédération internationale des transports (ITF) d’Allemagne, de Belgique, de France et de Suisse. Il termina sa carrière professionnelle comme ingénieur principal hors classe.
Militant socialiste, il fut secrétaire des étudiants socialistes de l’académie de Toulouse de 1935 à 1939, puis de la section socialiste SFIO d’Asnières (Seine) pendant les décennies 1950, 1960 et 1970.
Avec son épouse, fille de cheminot, ils eurent cinq enfants dont deux cheminots (un directeur de Grandes lignes (Polytechnique et Ponts-et-Chaussées) et un cadre).
Retiré près de Toulouse, il est toujours un membre actif, en 2002, de la section des retraités du syndicat de Toulouse.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16308, notice BERDUCOU Yves, Georges par Louis Botella, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 15 juillet 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1947-1952. — Renseignements communiqués par Yves Berducou.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément