FRICK Heinrich [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né à Kämpfnach (Suisse) vers 1822, Heinrich Frick vécut avec ses parents à Zürich. Il travailla dans l’épicerie familiale jusqu’au moment où, cédant aux conseils de son ami J. Nussbaumer (voir ce nom), il s’embarqua à Brême avec son épouse (née vers 1827) et leurs deux enfants, pour rejoindre la colonie fouriériste de Réunion (Texas). Parti le 12 avril 1855, il arriva à destination le 5 juillet 1855. Il avait exprimé le souhait de travailler au profit de la colonie comme instituteur ou comme forgeron.

Après la dissolution de la communauté, Heinrich Frick s’installa comme maréchal-ferrant dans la campagne avoisinante, à Mountain Creek. Comprenant le parti qu’il pouvait tirer de la croissance de Dallas, il se lança — en association avec les frères Henri, Knœpfli et son gendre Boll, voir ces noms — dans le commerce de l’épicerie en gros. Il réinvestit ses gains dans des terrains situés au centre ville qui prirent rapidement une très grande valeur.

Devenu riche, Heinrich Frick vécut à Dallas jusqu’à sa mort.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article162961, notice FRICK Heinrich [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 23 août 2014, dernière modification le 23 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : George H. Santerre, White Cliffs of Dallas. The Story of Réunion, the Old French Colony, Dallas, The Book Craft, 1955, p. 115 ; note de Bruno Verlet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément