TATE Lucien ou Émilien

Par Gilles Pichavant

Né le 10 octobre 1897 ; enseignant ; militant syndical CGT en Seine-Inférieure (Seine-Maritime).

Directeur du Centre Péguy de Rouen (Centre d’Apprentissage), militant de l’Union Générale des Fonctionnaires de Seine Inférieure (Seine-Maritime), il fut membre du bureau de l’Union départementale CGT de Seine-Inférieure de mai 1946 à fin 1947, au moins.

Il présida la commission des candidatures du congrès de l’UD des 11 et 12 octobre 1947. Il déclara au cours du débat sur la liste présentée par la commission des candidatures : "Je vais vous dire que si je représente une tendance, cette tendance n’a pas du tout été limogée à l’intérieur du bureau de l’UD, et j’ajoute, en toute sincérité, que jamais la question de tendance ne s’est posée au sein du bureau de l’UD".

Il fut réélu à la commission administrative de l’UD lors du congrès d’octobre 1947, mais soutint la formation de la CGT-FO tout en restant, sans doute, à la Fédération de l’Éducation nationale devenue autonome en 1948. Mais en cours de mandat, il fut remplacé par Jean Lacoste en avril 1948.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article162847, notice TATE Lucien ou Émilien par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 20 août 2014, dernière modification le 20 août 2014.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. de l’Union départementale CGT de Seine-Maritime, versées aux Arch. Dép. de Seine-Maritime.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément