REITZ Louis Léopold

Par Didier Bigorgne

Né le 6 décembre 1919 à Libin (Belgique), mort le 26 janvier 1983 à Reims (Marne) ; instituteur, puis professeur de collège ; militant socialiste ; maire de Vrigne-aux-Bois (1965-1983).

Louis Reitz était le fils d’Albert Reitz, cordonnier, et de Marie Alexis Rondeaux, couturière. Ses parents quittèrent la Belgique pour s’installer à Vivier-au-Court (Ardennes) où ils tinrent un magasin de chaussures pendant de longues années.

Après avoir fréquenté l’école primaire de Vivier-au-Court, puis le cours complémentaire de Vrigne-aux-Bois, Louis Reitz réussit le concours d’entrée à l’ École normale d’instituteurs de Charleville en 1936. Il obtint son premier poste d’instituteur à Sedan-Torcy en 1939. Réfractaire au Service du travail obligatoire, il exerça alors à Vivier-au-Court de 1941 à 1945. Le 20 août 1945, il épousa Christiane Colette Carpentier, sans profession, à Vrigne-aux-Bois.

Nommé instituteur à Donchery pour l’année scolaire 1945-1946, Louis Reitz poursuivit sa carrière d’enseignant à Vrigne-aux-Bois où il était installé depuis son mariage. Il fut d’abord instituteur à l’école primaire de garçons de 1946 à 1962, puis professeur de mathématiques et d’histoire-géographie au collège d’enseignement général jusqu’en 1974, année où il partit à la retraite.

Conseiller municipal de Vrigne-aux-Bois depuis le 3 mai 1953, Louis Reitz adhéra au Parti socialiste SFIO. Il était le secrétaire de la section locale quand il fut réélu le 15 mars 1959 sur une liste d’entente républicaine avant de devenir premier adjoint au maire René Raulin. Membre de la commission exécutive fédérale du Parti socialiste SFIO des Ardennes depuis 1961, Louis Reitz fut le candidat de son parti à deux reprises. Après avoir été le suppléant de Marcel Jacquemin qui échoua à l’élection sénatoriale du 23 septembre 1962, il se présenta aux élections législatives des 18 et 25 novembre 1962 dans la troisième circonscription de Sedan-Vouziers : avec 1 705 voix sur 52 213 inscrits et 37 144 votants, il fut éliminé au premier tour. Enfin, aux élections municipales des 14 et 21 mars 1965, Louis Reitz conduisit la liste socialiste SFIO à la victoire. Élu maire de Vrigne-aux-Bois, il exerça son mandat jusqu’au 26 janvier 1983.

Louis Reitz mourut d’un cancer à l’hôpital Robert Debré de Reims. Ses obsèques religieuses furent célébrées le 28 janvier 1983 à Vrigne-aux-Bois. Il était chevalier des Palmes académiques et titulaire de la médaille d’argent communale et départementale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article162171, notice REITZ Louis Léopold par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 4 août 2014, dernière modification le 4 août 2014.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch . Dép. des Ardennes 3 M 4, 5, 8 et 9. — Le Réveil Ardennais, 1959 à 1965. — L’Union, 26 janvier 1983. — Presse locale.

Version imprimable Signaler un complément