DELPIERRE François [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant socialiste originaire de Belgique, membre fondateur de la Chevalerie du Travail belge en 1885, membre du conseil d’administration de la Maison du Peuple de Jumet-Gohyssart en 1888, François Delpierre prit une part active aux grèves dirigées par la Chevalerie du Travail en 1889-90.

Il émigra ensuite aux États-Unis à une date inconnue. Installé à Hawk Run (Pennsylvanie), il fut contraint d’abandonner le métier de mineur pour cause de maladie (catarrhée du houilleur). Internationaliste et libre penseur, il continua de fréquenter les milieux socialistes-révolutionnaires francophones. Il était également membre de la Société de secours mutuels franco-belge. Il mourut le 12 avril 1904, dans sa 46e année. Lors des obsèques civiles, des discours furent prononcés par Alphonse Yanssens et Noël Godissart.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article162156, notice DELPIERRE François [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 3 août 2014, dernière modification le 3 août 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 28 avril 1904 (nécrologie).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément