PASCAL Georges

Par Mathilde Dubesset, Pauline Maurel, Anne Perillard

Né en 1922 ; professeur de philosophie à Grenoble ; engagé dans la défense des droits de l’homme au sein de multiples associations ; il participa avec son ami Henri Fabre* à la création du premier centre du MFPF ouvert à Grenoble, le 10 juin 1961, dont il a été le président lors de ses premières années de fonctionnement.

Georges Pascal licencié ès lettres en 1942, débuta comme professeur de philosophie en 1945, au Lycée Champollion de Grenoble. Agrégé de philosophie en 1950, il poursuivit sa carrière au sein des Ecoles normales d’instituteurs et d’institutrices entre 1946 et 1958. Docteur ès lettres et sciences humaines, il enseigna ensuite à la Faculté des Lettres, ainsi qu’à l’université des Sciences sociales, jusqu’en 1990.

Son engagement politique et militant le conduisit à présider de nombreuses associations, caractérisées par leur lutte pour le respect des droits de l’homme. Il présida, en Isère, la Ligue des droits de l’homme, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, la Fédération de la Gauche européenne, ainsi que celle du Parti radical-socialiste. Georges Pascal fut également le président des Amis de la Liberté, du Cercle pour la Liberté de la Culture et de la Société alpine de philosophie.

Georges Pascal, est également entré dans le cercle des animateurs de l’association La Maternité Heureuse, fondée en 1956 et, avec son ami le docteur Henri Fabre, ils ont décidé de faire réagir l’opinion, de défendre publiquement la nécessité de la légalisation de la contraception. Cela les amena à multiplier les conférences publiques et contradictoires entre 1959 et 1961, sur le problème de la régulation des naissances, dans plusieurs villes du sud-est de la France. C’est ainsi que Georges Pascal a participé à l’équipe qui a fondé la section grenobloise du MFPF et ouvert le premier centre inauguré le 10 juin 1961.

Georges Pascal, par son ancrage dans le réseau associatif grenoblois, son activité de conférencier, a sans doute joué un rôle important dans la diffusion de l’idée d’une nécessaire légalisation des moyens modernes de contraception, condition d’une évolution des moeurs autour de la sexualité et des rapports entre hommes et femmes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article161943, notice PASCAL Georges par Mathilde Dubesset, Pauline Maurel, Anne Perillard, version mise en ligne le 31 juillet 2014, dernière modification le 31 juillet 2014.

Par Mathilde Dubesset, Pauline Maurel, Anne Perillard

SOURCES : Notice biographique fournie par Georges Pascal. — Entretiens.

Version imprimable Signaler un complément