BÈS Irénée, Léon

Par Delphine Leneveu, André Balent

Né le 1er mai 1908 à Caylus (Tarn-et-Garonne), fusillé le 4 juin 1944 à Toulouse (Haute-Garonne) ; cultivateur ; résistant, membre de l’Armée secrète (AS).

Marié, Irénée Bès résidait à Montauban (Tarn-et-Garonne). Il fut membre de l’AS (3e compagnie) depuis le mois de janvier 1943.
Il fut arrêté le 3 mai 1944 à Montauban, au domicile de Vennat, par la Sipo-SD pour « activité de franc-tireur ». Il possédait des armes chez lui. Il fut interné à la prison Saint-Michel de Toulouse. Cette arrestation a eu lieu après un parachutage au lieu-dit Vignarnaud, près du hameau du Fau (commune de Montauban).
Condamné à mort le 3 juin 1944 par le tribunal militaire de Toulouse (FK 564), Irénée Bes a été fusillé le 4 juin 1944 sur le plateau de Pech-David, au sud de la ville rose.
Son corps fut inhumé par les Allemands à Lacroix-Falgarde (Haute-Garonne).
Son nom figure sur le monument aux morts de Montauban (Tarn-et-Garonne), sur le monument aux morts du quartier montalbanais de La Fau, sur la plaque commémorative des résistants de Montauban, rue de la Résistance.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article161682, notice BÈS Irénée, Léon par Delphine Leneveu, André Balent, version mise en ligne le 24 juillet 2014, dernière modification le 30 août 2017.

Par Delphine Leneveu, André Balent

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).— Max Lagarrigue, "L’affaire du Fau", Arkheia, 4, Montauban, 2001. — Site MemorialGenWeb, consulté le 27 jullet 2017 (André Balent). — Notes d’André Balent.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément