BRONNER Michel [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien né en Alsace le 25 août 1845, marié à Véronica Weber, père de famille, Michel Bronner était forgeron. Il partit en juin 1879 avec son frère Claude rejoindre dans l’Iowa la communauté de la Jeune Icarie. Ouvrier habile, il travailla à réorganiser l’atelier de charronage et la forge. Le 1er novembre 1880, il fut élu délégué à l’agriculture de la Jeune Icarie.

Lors de la liquidation des biens de la colonie en août 1886, Michel Bronner et son frère se virent reconnaître par le tribunal le droit à un dédommagement.

En 1905, Michel Bronner, qui vivait toujours à Corning avec son épouse, fut interrogé par Jules Prudhommeaux. Il mourut le 11 janvier 1917.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article160992, notice BRONNER Michel [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 4 juillet 2014, dernière modification le 4 juillet 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907, p. 568, 574, 584, 598, 649 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998 ; p. 197 ; note de Robert Sutton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément