BERTIN Philippe [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né le 2 mai 1833 à Salernes (Var), Philippe Bertin y exerçait la profession de cultivateur. Au lendemain du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, il s’exila volontairement aux États-Unis. En 1882, il était boulanger à Napoléonville (paroisse d’Assumption, Louisiane). Il demanda et obtint une pension au titre de la loi de réparation nationale de 1881.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article160608, notice BERTIN Philippe [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 30 juin 2014, dernière modification le 30 juin 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : AN, F15 4098, dossier 37 et BB30 398 ; Denise Devos, La Troisième République et la mémoire du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, Paris, Arch. nat., 1992.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément