Militante anarchiste et féministe de Charleroi (Pennsylvanie), Catherine Audin fut une collaboratrice occasionnelle de L’Ami des ouvriers. Elle y signa notamment en mai 1895 un article intitulé « Aux femmes », dans lequel elle approuvait les positions défendues par Marie Haubry (voir ce nom). L’année suivante, elle fut l’une des animatrices de la soirée commémorative de la Commune de Paris.
C’était sans doute elle qui, réinstallée à Spring City (Pennsylvanie) et mère de la mariée du marriage Wattiaux-Audin, donna une coloration politique à la fête familiale en entonnant des chansons socialistes à la fin du repas.

SOURCES : L’Ami des ouvriers, mai 1895, 15 mars 1896 ; L’Union des travailleurs, 5 octobre 1905.

Michel Cordillot

Version imprimable de cet article Version imprimable