ALBERT Hippolyte [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien né à Paris et installé à Nantes (Loire-Atlantique), cordonnier, Hippolyte Albert quitta la France pour émigrer en Icarie le 18 septembre 1851. En juillet 1852, peu après son arrivée à Nauvoo (Illinois), il demanda sa naturalisation.
Hippolyte Albert était toujours membre de la communauté de Nauvoo en 1854. Il s’était fait laboureur et conduisait un attelage de bœufs.

Il se peut qu’il y ait identité avec le J. Albert signataire d’une adresse publiée dans Le Populaire de Cabet en 1844.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article160181, notice ALBERT Hippolyte [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 24 juin 2014, dernière modification le 24 juin 2014.

Par Michel Cordillot

Sources : Naturalization Records, Hancock County, Ill. ; Colonie icarienne, 26 juillet, 20 septembre 1854 ; Le Populaire de 1841 ; notes de François Fourn et Robert Suttton.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément