RECIZAC Antoine, Alban

Par Jacques Girault

Né le 30 octobre 1910 à Auterive (Haute-Garonne), mort le 14 mai 1995 à Saint-Gaudens (Haute-Garonne) ; instituteur ; militant communiste en Haute-Garonne ; maire de Saint-Béat.

Fils d’un cultivateur-vigneron, Antoine Recizac, titulaire du brevet supérieur, devint instituteur en Haute-Garonne. Nommé au cours complémentaire de Saint-Béat, il termina sa carrière comme directeur du collège d’enseignement général de Saint-Béat.

Recizac effectua son service militaire au Maroc en 1931-1932 comme soldat de deuxième classe.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1930, il adhéra au Parti communiste français en 1945. Il se maria avec une militante communiste (indication absente sur le registre de naissances). Le couple eut un enfant.

Conseiller municipal depuis 1946, il fut réélu au conseil municipal de Saint-Béat en 1947, puis en 1971 où il devint maire de la commune.

Candidat aux élections cantonales de 1947 et de 1973, aux élections sénatoriales de 1972, il militait aussi à France-URSS et au Mouvement de la Paix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article159843, notice RECIZAC Antoine, Alban par Jacques Girault, version mise en ligne le 11 juin 2014, dernière modification le 9 juillet 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

Version imprimable Signaler un complément