RANGUIN Louis, Casimir

Par Jacques Girault

Né le 25 août 1898 à Clumanc (Basses-Alpes/Alpes de Haute-Provence), mort le 15 mars 1994 à Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher) ; instituteur dans le Loir-et-Cher ; militant du SNI ; militant socialiste.

Fils d’un cultivateur et d’une institutrice, Louis Ranguin reçut les premiers sacrements catholiques. Élève du cours complémentaire de Digne, il entra à l’École normale d’instituteurs de Blois (Loir-et-Cher) en 1915. Sans avoir passé les épreuves du brevet supérieur, au début de 1917, il fut mobilisé et envoyé au front. Il enseigna successivement à Dhuizon, à Neung-sur-Beuvron (où il était secrétaire de mairie de 1934 à 1940) et à partir de 1940 à Saint-Aignan-sur-Cher et termina sa carrière comme directeur d’école.

Il se maria en avril 1969 avec une employée des postes. Le couple eut deux enfants qui ne reçurent pas de sacrements religieux.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, de son bureau, il fut élu en 1938 membre du Conseil départemental de l’enseignement primaire et fut délégué à différents congrès du SNI. Il participa à toutes les grèves depuis celle du 12 février 1934 et était d’accord avec la lutte contre la guerre menée par le SNI.

Il adhéra au Parti socialiste SFIO en 1926 et dans les années 1970 était membre du Parti socialiste. Il fut candidat à diverses élections.

Mobilisé en septembre 1939 comme soldat de deuxième classe, il rejoignit dans la clandestinité en août 1943 le mouvement « Libération-Nord » et assura des missions.

Après 1945, il fut initié dans une loge de la Grande Loge de France.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article159414, notice RANGUIN Louis, Casimir par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 juin 2014, dernière modification le 3 juin 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément