TESSEL Lucien, Maurice, Bernard

Par Jean-Paul Nicolas, Daniel Grason

Né le 26 novembre 1919 à Notre-Dame-de-Bondeville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fusillé le 27 juillet 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; ouvrier métallurgiste ; militant communiste ; résistant.

Lucien Tessel
Lucien Tessel

Fils de Séraphin Tessel, ébarbeur, et de Marie, Pauline Bernière, ouvrière d’usine, Lucien Tessel, ouvrier métallurgiste, fut mobilisé en juin 1940. Fait prisonnier, il s’évada lors de son transfert en Allemagne. À son retour, il créa un groupe de résistance à la Compagnie française des métaux à Déville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), où il vivait. Il adhéra au Front national de lutte pour la liberté et l’indépendance de la France en décembre 1941.
Un important sabotage du transformateur électrique eut lieu dans l’usine de Déville-lès-Rouen début février 1942. Il fut arrêté sur les lieux de son travail le 2 février 1942, incarcéré à la prison de Rouen, puis transféré le 27 juillet 1942 à la maison d’arrêt de Fresnes (Seine, Val-de-Marne). Il reconnut lors de son interrogatoire être communiste et déclara en être fier.
Le 18 juillet 1942, il comparut devant le tribunal du Gross Paris, qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Il fut condamné à mort pour « aide à l’ennemi », et passé par les armes le 27 juillet 1942 au Mont-Valérien à 18 heures, avec Valentin Feldman, dénoncé par un ouvrier de l’usine et arrêté sous la même inculpation de sabotage à l’usine de Déville-lès-Rouen.
Il s’était marié le 8 avril 1939 à Déville-lès-Rouen avec Marcelle Nugues.
Le nom de Lucien Tessel figure sur le monument commémoratif aux fusillés et déportés dans la cour de la fédération du Parti communiste à Rouen.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article159095, notice TESSEL Lucien, Maurice, Bernard par Jean-Paul Nicolas, Daniel Grason, version mise en ligne le 17 juin 2014, dernière modification le 27 mars 2017.

Par Jean-Paul Nicolas, Daniel Grason

Lucien Tessel
Lucien Tessel

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5 / B VIII dossier 3, Liste S 1744-420/42 (Notes Thomas Pouty). – Quelques mots d’avenir, Fédération 76 du PCF, 1995 : Récits, témoignages d’un collectif comprenant Fernand Châtel, ancien résistant, déporté, directeur du journal L’Avenir normand. – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime. 1940-1944, Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime, 1994, avec notamment le concours de l’historien Claude-Paul Couture, Éd. EDIP, Saint-Étienne-du-Rouvray. – Site Internet Mémoire des Hommes. – Mémorial GenWeb. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément