GARON Paul

Par Jean-Pierre Besse

Né le 18 décembre 1917 à Chalmoux (Saône-et-Loire), exécuté le 12 juin 1944 à Dagneux (Ain) ; cultivateur ; résistant en Saône-et-Loire.

Fils de Francis, maçon, et de Anne Berland, sans profession, Paul Garon, ancien du 5e Dragon de Macon, en garnison à Mâcon, cultivateur à Coublanc (Saône-et-Loire). Il participa à la résistance au sein du réseau Marco Polo, sous le pseudonyme de Gaspard, comme chargé de mission, agent P2 et avec le numéro d’immatriculation 99 335. Il avait à son domicile un poste émetteur. Il fut arrêté le 4 février 1944 à Macon et incarcéré à la prison de Montluc, à Lyon (Rhône). Il fut exécuté le 12 juin 1944 au Lieu dit Moulins Givry, près du chemin de Pizay, à Dagneux (Ain).
Son acte de décès fut transcrit le 2 février 145 à Coublanc (Saône-et-Loire).

Marié à Coublanc en 1942 avec Andrée Félicie Christiane Gaillard, il était père d’un fils.

La mention mort pour la France lui fut accordée en avril 1946 et il fut reconnu interné résistant en mai 1952.
Son nom figure sur la stèle 1939-1945, à Pizay (Ain) et sur les monuments aux morts,
à Chalmoux, Hurigny, Saint-Igny-de-Roche (Saône-et-Loire).
Une rue porte son nom à Hurigny.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article158994, notice GARON Paul par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 4 juin 2014, dernière modification le 17 septembre 2018.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen, dossiers 21 P 255 382 et 21 P 712 028. — Mémorial Genweb.— État civil.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément