OCHANDO José

Par Robert Kosmann

Né le 11 février 1918 à Casadeves (Espagne), mort le 9 octobre 2011 à Paris (XXe arr.) ; OS ; syndicaliste CNT en Espagne, puis CGT à Renault Billancourt.

À partir de quatorze ans, José Ochando fut ouvrier spécialisé à Valence (Espagne), syndiqué à la CNT espagnole. En 1936, pendant la Guerre d’Espagne, il s’engagea dans les centuries anarchistes. Réfugié en France en 1939, il fut interné dans le camp de Saint-Cyprien (Pyrénées-Atlantiques) avec les autres espagnols. Libéré, il fut ensuite requis par l’occupant allemand pour travailler à la construction de la base sous-marine de Lorient (Morbihan). Il s’évada en 1942. À la Libération, il entra chez Renault à Billancourt, en juillet 1946, comme ouvrier spécialisé aux traitements thermiques. Il participa ensuite activement à la grève de 1947. Il resta syndiqué CGT jusqu’en juin 1968 date à laquelle il déchira sa carte. Il travailla ensuite à l’atelier des amortisseurs. Il prit sa retraite en 1977.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article158695, notice OCHANDO José par Robert Kosmann, version mise en ligne le 6 mai 2014, dernière modification le 6 mai 2014.

Par Robert Kosmann

SOURCES : Gilbert Hatry (dir.), Notices biographiques Renault, Paris, Éditions JCM, 1990. ― Témoignage de son fils François Ochando, 2011.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément