FIET Jean, Bernard

Par Jean-Marie Guillon

Né le 10 juin 1925 à Forges (Seine-et-Marne), exécuté le 17 juin 1944 au Castellet (Var) ; Forces unies de la jeunesse (FUJ), maquisard Corps francs de la Libération (CFL)-Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Jean Fiet était originaire de Paris (Seine). Résistant, il participa avec un groupe de camarades des FUJ à la forte concentration maquisarde du plateau de Siou-Blanc (Signes, Var), dans l’arrière-pays toulonnais, organisée par le Comité départemental de Libération (CDL) et le commandement CFL-FFI du Var à partir du 7 juin 1944.

En l’absence de débarquement en Méditerranée, cette concentration maquisarde fut dissoute par le CDL le 16 juin. Jean Fiet fut arrêté par des soldats allemands qui stationnaient au Château-Chancel (commune de Sainte-Anne d’Évenos, Var) avec sept camarades, au cours de leur descente vers Toulon, le 16 juin. Les jeunes maquisards furent exécutés sans jugement, le lendemain, à l’aube, au fond d’un vallon, quartier de La Rouvière, sur le territoire du Castellet, après avoir creusé la fosse où ils allaient être ensevelis. Leurs corps ne furent retrou¬vés que le 18 septembre 1944.

Un monument funéraire fut édifié sur les lieux en 1946 ou 1947 grâce à une souscription lancée en novembre 1944. Une autre stèle, érigée au poste de commandement du maquis de Siou-Blanc en 1945, rappelle aussi les noms des dix résistants fusillés ou tués lors de sa dissolution, dont les sept exécutés du Castellet. Il obtint le statut de « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article158372, notice FIET Jean, Bernard par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 22 avril 2014, dernière modification le 20 mars 2017.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. du Var 3Z433. — Site Internet Mémoire des Hommes. — Témoignages. — presse locale. — Résistance Var n°8 mars 1993.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément